L’efficience des marchés est un concept qui a été introduit en finance dans les années soixante par Fama. Cette théorie stipule que les prix reflètent toutes les informations disponibles. On distingue trois formes d’efficience :

L’efficience faible : toute l’information passée est contenu dans les prix. Si l’on ajoute foi à cette hypothèse, il est impossible de réaliser un surcroit de bénéfice en étudiant des courbes du passé. Le prix actuel contenant déjà  ces informations.

L’efficience semi-forte : les prix contiennent l’historique et les informations publiques (annonce de versements de dividendes, annonce d’un changement de PDG, etc.). Les études d’événements cherchent à voir si un événement à un impact anormal sur les rendements, c’est-à-dire si les prix n’ont pas pleinement intégrés les informations publiques.

L’efficience forte : toutes les informations passées, publiques et privées sont contenus dans les prix. Dans ce cas, il est donc impossible de faire de manière systématique un profit anormal en exploitant une information privée. Un délit d’initié n’aurait donc pas de conséquence à la Bourse !

Toutes ces hypothèses sont ardemment discutées entre les théoriciens et les praticiens. Les Les jeux proposes via cette methode peuvent etre trouves en utilisant un systeme de video-conference: le casino et l »utilisateur sont connectes avec une webcam et il ya un veritable croupier humain qui execute les differents jeux que le client veut vraiment prendre part posent, c’est selon, comme vrai ou faux ces hypothèses. Donc leur réalité est indispensable pour éviter des biais. En sachant qu’un modèle faux peut donner des résultats justes, d’autant que l’avenir n’est jamais écrit d’avance ! De plus, s’il y avait de manière permanente une efficience des marchés, les phénomènes de bulles spéculatives ne devraient pas exister.

La réorganisation des places financières a dans son cahier des charges de s’assurer d’une efficience des marchés financiers. En effet, les investisseurs doivent pouvoir se reposer sur les prix affichés et donc sur la solidité de leurs placements.